Vous souvenez vous de ces chaussures pour grinder ?

 

 

Le Soap était le nom de marque des chaussures conçues pour le grind, semblable au patinage en ligne agressif. Ils ont été introduits par Chris Morris d'Artemis Innovations Inc. sous le nom de marque "Soap" en 1997. Ces chaussures avaient une concavité en plastique dans la semelle, ce qui permettait au porteur de grinder des objets tels que des tuyaux, des mains courantes d’escaliers et des rebords de pierre.

 

L'entreprise et son produit ont rapidement gagné en popularité grâce à des sites de fans, des vhs, des magazines spécialisés sports urbains, un jeu vidéo Sonic) et des démonstrations en direct (foires, X Games..). Le Soap est tombé dans des vulnérabilités juridiques et a été ré-administré deux fois, amenant finalement la marque à Heeling Sports Limited.

 

 

Les chaussures Soap étaient essentiellement dérivées des rollers et du patinage agressif. Chris Morris, un résident de Californie qui a travaillé chez RollerBlade à Torrance pendant plus de seize ans, a travaillé pour personnaliser une chaussure simple qui avait une plaque de grind intégrée dans la semelle. La chaussure était une Nike basique, conçue pour glisser.

 

 

Concept 21 (une firme de design) fut sollicitée pour concevoir un échantillon afin que le produit puisse être finalisé. Ils ont ensuite formé Artemis Innovations, qui fut la société sous laquelle la marque a été vendue pendant quatre ans. En 2001, M. Morris a perdu le contrôle de la licence Soap à cause de problèmes juridiques. L'activité au sein de l'entreprise a ralenti et, finalement, les dirigeants restants ont vendu Soap.

In-Stride, une entreprise dont le marché cible était principalement le matériel de lutte, a acheté Soap. In-Stride a fait faillite à la fin de 2002 et Soap était à nouveau disponible à l'achat.

Heeling Sports Limited, la société derrière les chaussures avec une roue dans la semelle connue sous le nom de Heelys, s'est rendu compte que la plaque de grind pouvait être très rentable lorsqu'elle était associée à leur roue, et a acquis Soap plus tard cette année-là. Au début de 2003, six nouvelles chaussures Soap ont été lancées, chacune dans plusieurs combinaisons de couleurs. Simultanément, HSL concevait des chaussures hybrides à vendre sous la marque Heelys. HSL a été critiqué pour avoir sorti trop de nouveaux modèles en même temps et ne pas avoir fourni assez fréquemment le stock demandé aux détaillants. Il n'y a actuellement aucun modèle de chaussures Soap produites par HSL.

 

 

Le sport n'a jamais fait son chemin sur le marché de masse par rapport au skateboard ou au roller, mais la marque Soap avait tout de même une équipe professionnelle composée principalement d'anciens patineurs professionnels tels que Ryan Jaunzemis, Bryndon Smith, Danny Lynch, Paul Cifuentes, Eddie Ramirez et Ben Kelly (responsable de la recherche et du développement et de l'équipe de test d'usure des Soap Shoes).

 

 

L'apogée de Soap a eu lieu à la fin des années 1990 et au début des années 2000, lorsque des équipes concurrentes de toute l'Amérique et de l'Europe ont publié des vidéos sur Internet, stimulant une communauté en ligne de "Soapers". Ces équipes se sont depuis dissoutes avec les forums du site Web, et il reste maintenant peu de partisans tels que solidgrind.com dirigé par l'ancien capitaine de l'équipe Soap Derek Brooks et la page Facebook des soapers de Melbourne dirigée par le collectionneur de Soap Greg Crellin.

 

Une sorte de renouveau a été remarqué au début de 2006, alors que de plus en plus de gens étaient attirés par la pratique et HSL a répondu en rééditant son modèle Express en quantités limitées.

Les chaussures Soap continuent de gagner lentement en popularité malgré certaines difficultés dues au fait que Heelys utilise des plaques de grind en plus de leurs roues. C'était jusqu'à ce que la récession frappe, ce qui a surtout touché HSL. L'action Heelys valait autrefois 38 dollars par action[2] et le 8 août 2007, Heelys avait perdu la moitié de sa valeur boursière en une seule journée, passant de 21,99 $ à 11,42 $. L'ancien PDG Michael Staffaroni s'attendait à l'époque à une croissance significative malgré la chute des actions.

 

 

Soap Shoes à l'époque a réussi à avoir une démo très réussie au Xtreme Wheels Skate Park malgré les problèmes financiers de HSL. Un an plus tard, le Soap Shoes Express a été interrompu par HSL et la liquidation de Soap Shoes a commencé, les représentants de Heelys prétendant "jeter" tout ce qui restait. En l'espace de cinq ans, l'action Heelys avait chuté à 2,25 $ par action et a été vendue à Sequential Brand Group pour 63,2 millions de dollars, emportant avec elle les Soap et d'autres brevets de chaussures de grind.

Retour à l'accueil